Nothing Quiet on the Eastern Front… Anymore

Regard sur la photo de mode polonaises à la LOOKOUT GALLERY de Varsovie…

Q

uand j’ai commencé à travailler à la rédaction internationale de Marie Claire, j’ai été presque immédiatement envoyée à Varsovie! Pas vraiment la destination dont je rêvais! Et pourtant… Les voyages, c’est un peu comme les films, quand on vous en dit trop de bien, vous êtes déçus et quand les avis sont réservés, on est agréablement surpris.

C’est exactement ce qui m’est arrivé à Varsovie, j’ai été agréablement surprise. Par les gens surtout. C’était en Novembre, il neigeait et l’accueil chaleureux qu’on m’y a réservé a largement compensé la météo quasi sibérienne. J’y ai fait de très belles rencontres. Agata fût l’une d’elles. C’est elle qui m’a accueilli à l’aéroport et c’est étonnant comme certaines personnes nous sont familières. Le temps de s’apercevoir, de se dire bonjour et hop, c’est comme si on avait toujours été amies. Depuis nos trajectoires professionnelles ont divergé mais on est toujours resté en contact et on continue à se voir dès qu’on peut se croiser. La dernière fois que je l’ai vue, c’était à Paris, en Novembre dernier, pour Paris-Photo. Je savais qu’elle avait quitté la presse pour s’occuper de la fondation d’une galerie à Varsovie. Elle m’a parlé de la prochaine expo qui serait consacrée au développement de la toute jeune photographie de mode en Pologne.

Quand on parle photo de mode, 3 ou 4 destinations viennent instantanément à l’esprit: Paris, New York, Milan, Londres… On imagine les mannequins toujours entre 2 vols pour relier l’une ou l’autre de ces capitales et y rejoindre tel ou tel photographe basé dans l’une d’elles. La photographie de mode pourtant, comme toutes les autres activités, continue de s’internationaliser et, sur ce chapitre, les pays de l’Est ne sont pas en reste.  C’est le cas à Prague, à Budapest et même à Bucarest. Nous, évidemment, à Paris, on a l’impression qu’on gardera toujours la main mais, on ferait bien de temps en temps, de garder un oeil sur ce qui se passe ailleurs, ne serait-ce que pour l’appel d’air que ça provoque.

La galerie Lookout a choisi 18 photographes (dont 4 travaillent en couple). Parmi eux, il y a des photographes de mode proprement dit qui collaborent régulièrement avec les magazines et réalisent également des campagnes de pub. La plupart des images qui sont présentées sont réalisées dans les coulisses de l’industrie de la mode parce que ce sont souvent ces photos-là qui sont les plus créatives: les out-takes, les images tests ou bien encore celles qui sont faîtes «behind the scene». À côté de ces photographes, l’expo présente également des artistes qui utilisent la photo de mode comme vecteur de leur expression artistique.

Le concept de l’expo est amusant: chacun s’est vu allouer 2m2 pour exposer l’essentiel de son travail. 2m2, c’est un format standard en imprimerie. C’est le format des affiches des abribus! Pas facile de se résumer sur une si petite surface! Ils ont pourtant jouer le jeu.

À défaut de voir l’expo et leurs choix respectifs (à moins d’aller passer un week-end à Varsovie), je vous invite à visionner ce diaporama. Agata a bien voulu me faire parvenir une image par photographe parmi celles qui sont exposées.

Adam Plucinski

 

Exposition 2m2 of FashionLookout Gallery, Varsovie. Curateur: Pawel Zukowski du 17 Janvier au 22 Février 2014, vernissage le 16 Janvier. Y aller.

Et pour les plus curieux que cette petite sélection aura mis en appétit, retrouver-les disséminés sur la toile:

Szymon Brodziak, spécialiste du noir et blanc, souvent primé, travaille pour de nombreux magazines dont Vogue Italie et réalise des campagnes de pub (en noir et blanc).

Sebastian Cviq, basé à Paris, il travaille en mode et en beauté, notamment pour le magazine Grazia.

Kuba Dabrowski fait de la mode et des portraits. Il travaille pour le WWD, entre autres. Pour un travail plus perso, il a aussi un blog.

Przemek Dzienis, spécialiste du portrait, il utilise les manipulations numériques propres à la photo de mode pour créer des effets naturalistes et donner une autre image de la beauté.

Karol Grygoruk réalise des séries de mode, notamment pour ELLE et des campagnes publicitaires.

Iza Grzybowska travaille pour de nombreux magazines féminins en Pologne et réalise des campagnes publicitaires.

Irenka Kalicka développe un univers burlesque et angoissant à la fois, où les modèles apparaissent quasi nus et masqués. Voir aussi la vidéo de l’expo de son projet Totalizator à Cracovie en 2012.

Marcin Kempski travaille régulièrement pour ELLE et BAZAAR. Entre les travaux de commande, il développe un travail personnel et repeint ses images.

Agnieszka Kulesza & Lukasz Pik collaborent avec des magazines tels que ELLE et réalisent des campagnes publicitaires.

Les portraits de Diana Lelonek & Mateusz Cyrankowski juxtaposent visages et paysages. Homme et nature n’y font qu’un.

Magdalena Lawniczak photographie les hommes.

Weronika Lawniczak, elle, préfère photographier les femmes, dans un style sensible et minimaliste.

Adam Pluciński travaille pour ELLE, GLAMOUR et KMAG. Je n’ai pas trouvé de site ou de blog qui lui soit consacré.

Agata Pospieszyńska collabore, entre autres, avec ELLE et KMAG. Elle fait des photos de mode, de beauté et des portraits de célébrités. Elle réalise aussi des campagnes publicitaires.

Mateusz Stankiewicz travaille régulièrement pour ELLE et GLAMOUR et réalise également des portraits de célébrités et des campagnes publicitaires.

Lukasz Ziętek travaille pour de nombreux magazines dont ELLE, GLAMOUR et KMAG. Il collabore aussi à l’image de certains designers polonais.

2 Comments Nothing Quiet on the Eastern Front… Anymore

  1. Bonnamour 17 janvier 2014 at 15:19

    Tu peux mettre des liens vers des informations pratiques ? Car j’ai très envie d’y aller ce week-end en utilisant mon jet privé !
    Bises

    Reply
    1. Severine Harzo 18 janvier 2014 at 17:52

      C’est fait! Voir « y aller » en début d’article.Bon week end!

      Reply

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *